Le groupe Canal+ condamné pour vente forcée

Le tribunal de Nanterre qui était saisi d’une affaire de vente forcée de Canal+ sur ses abonnés datant de 2017 a condamné la le groupe à une amende de près de 4 millions d’euros.

En effet, en décembre 2017, Canal+ avait communiqué à l’ensemble des nouveaux abonnés que leur offre allait évoluer en février 2018 pour intégrer en complément de leur abonnement Canal+ pour les uns ou Canalsat pour les autres.

Les quelques 430.000 abonnés avaient l’obligation de refuser la « promo » qui engendrait une augmentation de l’abonnement de 2 ou 5€ selon les formules.

Ce genre de pratique étant interdite, la chaîne a été condamné sans surprise. La chaîne qui par ailleurs avait totalement reconnue les faits plaidait coupable dans l’affaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.