Le journal de Gloumov (VO)(ST)

En 1923, dans le théâtre Proletkult, Eisenstein a préparé une adaptation de la pièce Le plus malin s’y laisse prendre d’Alexandre Ostrovski, écrite en 1868. Il a voulu rendre le drame contemporain et a transformé le texte d’Ostrovski en revue en combinant l’idée de théâtre avec le cirque.